top of page
  • Photo du rédacteurStéphane CAVOIT

LA FORD MUSTANG AUX 24 HEURES DU MANS 2024.

La légendaire Ford Mustang a marqué son retour sur la scène internationale des courses d'endurance avec une participation mémorable aux 24 Heures du Mans 2024. Pour célébrer les 60 ans de cette icône américaine, Ford a lancé la Mustang GT3, basée sur la nouvelle Mustang Dark Horse 2024, lors des festivités du centenaire de la course mythique du Mans.

Ford s'est appuyé sur ses partenariats solides et de longue date pour cette aventure. La voiture a été développée en collaboration avec Multimatic Motorsports et M-Sport, des noms bien établis dans le monde des courses automobiles. L'équipe de Proton Compétition a pris la responsabilité d'aligner trois Mustang GT3 dans la catégorie LMGT3, récemment introduite en remplacement des catégories LM GTE Pro et Am.

Parmi les trois Mustang GT3 engagées, la voiture numéro 88, pilotée par Giorgio Roda, Mikkel Pedersen et Dennis Olsen, a réalisé une performance remarquable en se classant troisième de sa catégorie. Ce résultat est d'autant plus impressionnant compte tenu de la concurrence féroce, avec près de deux douzaines de voitures dans la catégorie LMGT3. La Mustang GT3 88 a terminé derrière la Porsche 91 de Manthey EMA et la BMW 31 de Team WRT.

Ce retour de Ford au Mans, avec la Mustang GT3, symbolise une nouvelle ère pour la marque et la catégorie GT3. La transition des catégories LM GTE Pro et Am vers la GT3 reflète la volonté de moderniser et d'adapter les compétitions d'endurance aux nouvelles réglementations. La Mustang GT3, avec son design basé sur la Mustang Dark Horse 2024, incarne parfaitement cette évolution.

Le retour de la Ford Mustang GT3 aux 24 Heures du Mans a été une véritable célébration de l'héritage et de l'innovation de Ford. Ce podium en LMGT3, obtenu lors d'une course aussi prestigieuse, ajoute une nouvelle page glorieuse à l'histoire de la Mustang, démontrant une fois de plus son insatiable soif de victoires et de défis.

Crédits photos : Fabrice GUYON, Willy CHANTELOUP, Stéphane CAVOIT / RACINGSHOOTS


Comments


bottom of page