top of page
  • Photo du rédacteurStéphane CAVOIT

L'INOUBLIABLE TOYOTA GT-ONE. L'ICONE DES GT1.

Dernière mise à jour : 16 mai

Il y a 26 ans et quelques jours, le 23 décembre 1997, la Toyota GT One effectuait ses premiers tours de roues avec à son volant, le pilote britannique Martin Brundle. Pour l'occasion, Racingshoots sort de ses archives, quelques photos de cette merveilleuse machine.

24 heures du Mans 1998

Après avoir œuvré au sein de teams prestigieux tels que Renault Sport, Peugeot Sport, Sauber et Ligier, le génial André de Cortanze pose ses valises chez Toyota Motorsports en 1997. La conception de prototypes de haut niveau, il connait. Mais ce qui va sortir de son chapeau est une véritable pépite tant par ses performances, sa beauté sans oublier sa technique. Ce sublime prototype développé pour l'épreuve mancelle marquera à jamais l'histoire de l'endurance sans s'y être imposée.

24 heures du Mans 1999

Elle a été développée à la fin des années 1990 et a fait ses débuts en 1998. La GT One a été conçue pour répondre à la réglementation des voitures de sport GT1, qui obligeait les constructeurs à produire un nombre limité de versions routières de leurs voitures de course.

Elle était équipée d’un moteur V8 biturbo de 3,6 litres monté en position centrale qui produisait 650 chevaux. Son châssis monocoque en fibre de carbone, de panneaux de carrosserie en fibre de carbone et d’un aérodynamisme avancé était prévu pour maximiser l’appui aérodynamique et réduire la traînée.

24 heures du Mans 1998

Malgré son potentiel, la Toyota GT-One n'a pas réussi à obtenir de résultats probants lors de sa première participation aux 24 heures du Mans en 1998. En effet, la voiture a connu des problèmes de boîte de vitesses et quelques déboires qui sont venu compromettre les chances de la GT-One de briller lors de la course.

24 heures du Mans 1998

Les débuts difficiles de la machine n'ont pas freiné le travail de la firme nippone. Toyota a continué à améliorer la GT One et à la faire concourir dans diverses compétitions d'endurance, notamment au Mans. En 1999, la GT One a connu un meilleur résultat en terminant en deuxième position aux 24 Heures du Mans. Toyota se retire de la catégorie GT1 à l'issue de la saison 1999. Les problèmes de fiabilités ont eu raison du projet.

24 heures du Mans 1999

Malgré ses déboires et sa courte carrière, la Toyota GT-One a tout de même démontré son potentiel et a suscité beaucoup d'enthousiasme parmi les fans de sport automobile. Son design futuriste et ses performances prometteuses ont assuré à la GT-One une place dans l'histoire des 24 heures du Mans. Il suffit de voir l'enthousiasme des fans lors de ses apparitions comme lors du Mans Classic notamment.

Le Mans Classic 2023

Cette machine est aujourd'hui considérée comme l'une des voitures de course les plus emblématiques et a laissé son empreinte indélébile dans l'histoire de l'endurance automobile.


Crédit photos : Stéphane CAVOIT / RACINGSHOOTS


コメント


bottom of page