top of page
  • Photo du rédacteurStéphane CAVOIT

24 HEURES DU MANS 2024. Weekend difficile pour Alpine et Peugeot.

Les attentes étaient élevées pour les constructeurs français lors des 24 Heures du Mans 2024, avec des marques prestigieuses comme Alpine et Peugeot alignant des voitures dans la catégorie reine, l'Hypercar. Cependant, malgré leur potentiel et les espoirs placés en eux, les voitures françaises n'ont pas réussi à se hisser sur le podium. Diverses raisons peuvent expliquer cette contre-performance.

Problèmes Techniques et Mécaniques

Les 24 Heures du Mans sont notoires pour les défis techniques qu'elles posent. Cette année, plusieurs équipes françaises ont été confrontées à des problèmes mécaniques. Par exemple, la Peugeot 9X8 a souffert de divers ennuis techniques, y compris des problèmes de fiabilité qui ont nécessité des arrêts prolongés aux stands. De même, Alpine a rencontré des difficultés techniques qui ont entravé leurs performances sur la piste.

Concurrence Intense

La compétition dans la catégorie Hypercar était particulièrement féroce cette année, avec neuf constructeurs alignant 23 voitures. Des équipes comme Ferrari, Toyota, et Porsche ont déployé des véhicules extrêmement performants et fiables. Face à une telle concurrence, les voitures françaises ont eu du mal à maintenir le rythme, malgré des efforts considérables mais insuffisants.

Conditions de Course Défavorables

Les conditions météorologiques ont joué un rôle crucial lors de cette édition. La pluie intermittente a rendu la course encore plus imprévisible et a mis à rude épreuve les stratégies des équipes. Les voitures françaises, tout comme leurs concurrentes, ont dû s'adapter rapidement aux changements de conditions, mais cela a parfois joué en leur défaveur.

Erreurs Stratégiques

Les 24 Heures du Mans nécessitent des décisions stratégiques parfaites en termes de gestion des arrêts aux stands, des pneus et de la consommation de carburant. Il semble que certaines équipes françaises aient commis des erreurs stratégiques ou aient été moins efficaces dans la gestion de ces aspects cruciaux, ce qui a coûté de précieuses minutes sur la piste.

Manque de Performance en Course

Malgré des qualifications prometteuses, les voitures françaises n'ont pas réussi à maintenir un rythme de course suffisamment compétitif. Par exemple, bien que les Peugeot aient montré des éclairs de vitesse, elles n'ont pas été en mesure de rivaliser constamment avec les leaders de la course. La performance en course, sur une durée aussi longue, a fait défaut comparativement à leurs concurrents.

Incidents de Course

Des incidents de course, tels que des accidents ou des contacts, ont également pénalisé les équipes françaises. Les imprévus sur la piste, bien que courants dans une course d'endurance, ont affecté les chances de certains véhicules de rester compétitifs.

La déception est palpable pour les supporters des marques françaises aux 24 Heures du Mans 2024. Cependant, ces difficultés peuvent aussi servir de leçons pour les éditions futures. Les équipes françaises, connues pour leur résilience et leur capacité d'innovation, reviendront certainement avec des solutions améliorées et une détermination renouvelée pour briller à nouveau sur le circuit de la Sarthe.

Crédits photos : Stéphane CAVOIT / RACINGSHOOTS


Comments


bottom of page