top of page
  • Photo du rédacteurAlicia Quénard

Les membres de l'équipe Racingshoots : Alicia QUENARD

Découvrez le 4e et avant-dernier portrait de la team Racingshoots. Un portrait féminin cette fois-ci.


"Je m’appelle Alicia QUENARD, j’ai 22 ans et je suis passionnée par le sport auto depuis mon enfance. Aujourd’hui, j’ai le privilège d’être rédactrice en chef, photographe et responsable administrative pour Racingshoots. En parallèle, je réalise une formation de deux ans pour devenir Naturopathe et peut-être me spécialiser dans le suivi des sportifs. Je suis aussi photographe et créatrice de support de communication pour les entreprises, les collectivités et les particuliers."


Depuis quand es-tu passionné par le sport automobile ?

"Je suis passionnée par le sport automobile depuis mon plus jeune âge. J’ai découvert le sport auto grâce à mon père qui roulait en kart, à ma mère qui regardait la F1 et aussi grâce au grand prix de Pau. La petite anecdote est que je suis quasiment née devant un grand prix de Formule 1. Il y a bientôt 6 ans j’ai rencontré mon fiancé sur un circuit, on peut dire que le sport automobile c’est TOUTE MA VIE !"

Comment as-tu découvert ce sport ?

"J’ai découvert ce sport à travers le circuit de Pau Arnos quand j'avais 3 ans, mes grands-parents me faisaient apprendre les couleurs avec les livrées des voitures qui roulaient. Ensuite, je ne voulais pas quitter mon siège de la mythique tribune FOCH lors du grand prix de Pau moderne surtout vers l’âge de 7 ans. Les WTCC m’en mettaient plein la vue, j’avais des papillons dans le ventre, c’est à cet âge-là que je me suis dit : je rêve d’être journaliste dans ce milieu."

Quel est ton rôle au sein de Racingshoots ? As-tu un planning d'événements pour 2024 ?

"Au sein de Racingshoots je suis amenée à gérer les tâches administratives, à valider le contenu rédactionnel du site web et à réaliser des photos bien évidemment.
J’avais pour espoir de couvrir pour la seconde fois en tant que photographe/rédactrice le grand prix de Pau, ce n’est que partie remise en 2025, du moins je l'espère. Je compte rester sur les événements du circuit de Nogaro avec les exceptionnelles Coupes de Pâques. J’aurais peut-être l’opportunité de me déplacer à Navarra en Mai, à Lédenon je l’espère pour découvrir ce super circuit et sur Albi. Pourquoi pas couvrir le grand prix d’Espagne ? Mon programme n’est pas tout à fait défini à vrai dire." 

Quelle est ta discipline préférée ?

"Honnêtement j’aime tout. Chaque catégorie à son charme. Il m’est très difficile de comparer les monoplaces et les voitures de tourisme car l’approche n’est pas la même, la prise de vue et la sensation est différente. Allez, si je devais en choisir une, ce serait la Porsche Carrera Cup. Déjà, j’aime énormément la marque Porsche mais quand tu es à proximité, la sensation est incroyable, je pense que l’on peut même parler d’adrénaline."

Comment se passe ta profession en tant que femme ?

"Elle n’est pas spécialement plus compliquée que pour les hommes selon l’ouverture d’esprit je dirais. Je me suis déjà vu refuser l’entrée sur circuit sans raison apparente alors que j’avais le casque et la chasuble. Il y a encore du chemin à faire pour que l’on me prenne au sérieux, j’en suis consciente mais je suis persévérante et pleines d’ambitions. Il faut s’adapter à toutes les situations que l’on soit un homme ou une femme." 

Pourquoi avoir choisi la photo?

"Passionnée par l’écrit et persuadée de faire de la rédaction mon métier premier, j’ai passé un bac littéraire. Lors de ma première accréditation j’avais le rôle de rédactrice et j’ai beaucoup aimé. J’ai voulu comme ça, tester la photographie avec un appareil photo dit « bas de gamme ». J’ai pu me faire accréditer en tant que photographe par une association sur le circuit d’Albi pour le FFSA GT en 2019. J’avais des étoiles dans les yeux, je me suis sentie (comme à chaque fois que je rentre en piste) privilégiée. Aujourd'hui, diplômée d'un BEP Photographie, La photo est devenue une évidence, c’est un sentiment indescriptible qui ne me quitte plus. Je suis vraiment heureuse de parcourir les circuits toujours en perpétuel recherche d’amélioration."

Quel est ton style de photo préférée ? Avec quoi photographies-tu tes "sujets" ?

"J’aime beaucoup réaliser des filets, grâce à mes collègues Racingshoots et amis photographes, j’essaye de nouvelles choses et je me diversifie. En voyageant de circuit en circuit, je m’aperçois que le style de photo est propre à soi et il y a tellement de possibilités que c’est indéfini.
Je travaille avec un Nikon D750 et un Nikon D850 et principalement avec un objectif 200-500 ouverture 5,6 pour la piste.Je compte investir dans un 28-300 polyvalent pour la pitlane. Actuellement je réalise les photos de stand avec un 50 Focale fixe."

 

Pourquoi avoir intégré Racingshoots ?

"C’est un tout, une entraide collective, des passions communes, des ambitions partagées et un désir de réussite dans le milieu de la photographie automobile. J’ai 22 ans, je suis la plus jeune et Racingshoots m’apporte beaucoup d’expérience professionnelle, personnelle et au-delà de ça, c’est un véritable bonheur de travailler avec des gens aussi bienveillants. La distance fait aussi notre polyvalence, nous sommes sur les circuits aux quatre coins de l'Europe, cela profite à notre diversité."

Crédit photos : Alicia QUENARD / RACINGSHOOTS

Comments


bottom of page