top of page
  • Photo du rédacteurStéphane CAVOIT

LA MASCOTTE DES 24 HEURES DU NURBURGRING.

Deux chiffres : 21 départs et pratiquement 37 000 kms en course !

Tout à commencé le 23 avril 1994. Cela fait donc quelques décennies qu’elle traine son joli minois sur le tracé vallonné et sinueux de la Nordschleife. Cette Opel Manta à la queue de renard est devenue la mascotte de l'épreuve au fil des années.

Plus de cinquante podiums avec au volant l'inoxydable Hans-Olaf Beckmann, le pilote emblématique de cette vielle dame. Il a certes dépassé la limite d'age pour participer mais il continue à terminer l'épreuve à chaque fois. De plus, il peut compter sur ses inombrables fans qui le supportent depuis de nombreuses années. Personnellement, j'ai beaucoup d'amiration pour ce personnage passionné, compétent et talentueux derrière un volant malgré les années qui passent.

Coté voiture, la base est la même depuis ses débuts en 1994. Les évolutions se portent sur le chassis et sur le bloc 4 cylindres 2 l qui a été revu totalement. La culasse à 16 soupapes vient d'une Opel Kadett E GSi. Ce moteur atmosphérique développe 255 chevaux tout de même. Tout au long de ces courses, la fiabilité a été au rendez vous.

Lors de la 51éme édition des 24 heures du Nurburgring qui s'est déroulée en mai 2023, cette voiture a terminé à la 74éme place en parcourant 117 tours. Ce résultat est remarquable car les conditions de course à bord de cette voiture sont éprouvantes. Le pilote encaisse les forces exercées sur la voiture. Le pilotage est effectué de maniére puriste sans direction assistée. Si vous n’êtes pas au top de votre forme, cette voiture ne vous laissera aucune chance sur une telle distance.


Voici quelques images de cette emblématique Opel Manta#121 en action sur la Nordschleife lors de l'édition 2023.


Crédit photos : Stéphane CAVOIT / RACINGSHOOTS



bottom of page