top of page
  • Photo du rédacteurBruno GAGLIARDI

10 000 tours – Circuit Paul Ricard – 1 au 3 septembre 2023

Dernière mise à jour : 19 sept. 2023

Ce week-end se déroulait sur le légendaire circuit provençal les 10 000 tours.

Organisé par Peter Auto, le public à pu admirer 10 plateaux représentant 350 voitures !

Des merveilles de l’automobile couvrant le période début des 50’s au milieu des années 80.


Impossible de citer toutes les pépites présentes mais nous avons pu admirer une magnifique Ferrai 250 GT Breadvan, qui fut accidentée durant le Mans Classic 2022.

Plaisir des yeux garanti avec la Bizzarrini 5300 GT et la Ferrari 512 BBLM. Au niveau de l’originalité, on pourrait parler de cet étonnant habillage d’une Porsche 356 pré-A coupé !


Un plateau a retenu toute notre attention. L’Endurance Racing legends, 43 bolides qui ont fait les beaux jours de l’endurance entre 1996 et 2009. Déjà redoutable à son époque, non homologuée pour les 24 heures du Mans, la Maserati MC12 GT1 remporta la course du dimanche. Légère déception pour le plateau des Groupe C avec seulement 16 voitures inscrites. Hélas parmi ces 16 machines, la Jaguar XJR-9 ne finira pas le week-end. Elle ne prendra pas le départ des deux courses. Ces belles mécaniques sont fragiles ! D’autant plus que dans cette série, ce sont les 1800 mètres de la ligne droite du mistral qui étaient empruntés, exit la chicane nord ! Victoire d’Alex Muller dans les deux courses au volant de la Brun C91.

En marge des compétitions, des démonstrations de F1 étaient proposées. Nous avons eu le plaisir de voir rouler la Ferrari 312 T ex Clay Regazzoni qui remporta le gp d’Italie 1975 et le grand prix des Etats-Unis 1976, la Ligier JS 11/15 le châssis vainqueur du gp de Belgique 1980 aux mains de Didier Pironi et du GP d’Allemagne 1980 aux mains de Jacques Laffite. Les Tyrell 002 et 006 et la plus récente l’Ensign MN180-B de 1981 pilotée ici par Eric Helary.

Démonstration aussi de voitures d’endurance comme la Ferrari 333 SP championne du monde ISR en 1998 aux mains d’Emmanuel Collard et Vincenzo Sospiri. Emmanuel Collard qui se prêta avec plaisir à une séance de dédicace le samedi accompagné d’Eric Helary, Yannick Dalmas, Matthieu Vaxiviere , Soheil Ayari.

Engagé sur le plateau CER1 et CER2 Frédéric Rouvier et son coéquipier Gianluigi Candiani

manqueront cruellement de réussite ce week-end. Casse moteur en CER2 et panne d’essence dans le dernier tour de la course du CER1 alors que le podium était assuré brillamment. Mais Frédéric Rouvier pourra se consoler ce mardi en essayant l’Oreca 07 du l’Idec racing auteur de la pole position en LMP2 cette année au Mans !


Les clubs automobiles étaient conviés à des séances de roulage.

A noter des véhicules étonnants, du youngtimer emblématique comme la Clio Williams, les sportives prestigieuses Ferrari et Porsche ainsi que des américaines et sans oublier une étonnante 2cv bien préparée et qui a laissé sur place beau nombres de sportives !


Retour en quelques images sur ce weekend exceptionnel.

Crédit photos : Bruno GAGLIARDI / RACINGSHOOTS


bottom of page