top of page
  • Photo du rédacteurAlicia Quénard

Les membres de l'équipe Racingshoots : Bruno GAGLIARDI

Nous continuons cette série de présentation avec un élément haut en couleur de notre équipe : Bruno GAGLIARDI.


"Je m'appelle Bruno GAGLIARDI, j'ai 53 ans Je me passionne pour les sports mécaniques dans son ensemble (auto et moto) depuis de longues années maintenant ! Dans le civil, je suis postier et je suis aussi un grand amateur de musique, je joue un peu de guitare et de clavier."


Comment t'es venu la passion du sport automobile ?

"Avec mon frère, on regardait l'émission Automoto à la fin des années 1970, j'aimais déjà ça mais le vrai élément déclencheur, celui qui m'a fait tomber amoureux de ce sport, je peux le dater précisément, c'était le dimanche 2 Août 1981. J'allume la télévision, puis je tombe sur le Grand Prix de F1 d'Allemagne. Ce fut une course bien mouvementée remportée par Nelson Piquet. J'ai adoré et depuis je n'ai raté aucun grand prix ! "

Quel est ton parcours ?

"Comme beaucoup, j'ai eu envie de faire de la F1, je me suis essayé au karting et j'ai vite compris que cela restait qu'un loisir ! Mon plus beau souvenir en kart, c'était une course en Indoor sur la piste de Wissous organisée par les amis d'Ayrton Senna avec comme invités Emmanuel Collard, Franck Lagorce, Xavier Pompidou, Anthony Beltoise et pleins d'autres grands noms prestigieux du sport automobile. Dans une série, Emmanuel Collard me dépasse, j'essaie de le suivre puis, j'ai apperçu qu'il avait une trajectoire totalement différente de la mienne. J'ai adopté sa trajectoire et de suite, j'étais trois dixième plus rapide sur un tour. Ce fut une belle expérience. "

Quel est ton rôle au sein de Racingshoots ? As-tu un planning d'événements pour 2024 ?

"J'ai actuellement le rôle de photographe et je fais des articles pour Racingshoots. Pour moi, cette année 2024 sera chargée du côté de Dijon-Prenois. Je serais également sur les Rallyes de Bourgogne-Franche-Comté. J'aimerais couvrir une manche du WEC, refaire le Superbike Moto à Magnycours. Le graal serait de couvrir un weekend le Moto GP en Italie ou en Espagne !"

Quelle est ta discipline préférée ?

"J'avoue avoir un faible pour la moto. C'est vraiment une discipline extraordinaire avec des wheelings, des pilotes quasi à l'horizontal dans les virages. Aussi, l'esprit motard me plaît beaucoup.Cependant, tout ce qui a un moteur m'intéresse !"

Pourquoi avoir choisi la photographie ?

"Petit déjà, j'adorais prendre des photos. J'ai connu l'époque des Polaroïd instantanés, des appareils jetables, des pellicules à développer et des premiers numériques. Je fais des photos de piste depuis Mai 2022.C'est Laurent Vallery-Masson, le promoteur du championnat de France Historique qui m'a donné l'opportunité de devenir photographe sportif. Auparavant,je me contentais de réaliser des photos de paddock, des pit lane et des tribunes."

Quel est ton style de photo préférée ? Avec quoi photographies-tu tes "sujets" ?

"J'aime tous les styles de photographies. Je fais des photos de sports mais aussi de concerts. J'aime bien photographier les pilotes dans les stands, le travail des mécanos, tout l'environnement de la compétition sur la piste et en dehors. J'utilise un Canon 6D mais j'envisage de passer rapidement à l'hybride. Pour les sports mécaniques j'utilise un objectif 24-70 f2.8 pour les stands et en pitlane puis un 70-200 f 2.8 ou un 100-400 pour la piste. Je fais également beaucoup de photos de scène avec un 50mm f1.8."

Pourquoi avoir intégré Racingshoots ?

" Je connais Stéphane CAVOIT via les réseaux sociaux depuis une bonne dizaine d'années. C'est toujours un plaisir de voir son travail. En Avril 2023 j'étais accrédité sur le Grand Prix de France historique au Paul Ricard. J'étais sur la pitlane quand tout d'un coup j'entends Stéphane me saluer. Il m'explique qu'il veut développer Racingshoots et m'a demandé si j'étais partant pour intégrer son équipe de photographes. C'est comme ça que je me retrouve à partager ma passion avec une super équipe !"

L'ALBUM PHOTO 2023 DE BRUNO GAGLIARDI





Crédit photos : Bruno GAGLIARDI / RACINGSHOOTS

Comments


bottom of page