top of page
  • Photo du rédacteurBruno GAGLIARDI

Grand Prix de l’Age d’Or 2023 – Circuit Dijon Prenois

Dernière mise à jour : 9 juin 2023

Rendez vous incontournable pour les amateurs de voitures anciennes, la 58 ème édition du Grand Prix de l’Age d’Or se déroulait ce week-end sur le tracé bourguignon. 160 00 spectateurs ont pu admirer les 320 voitures réparties en 9 catégories.

Parmi ces 320 voitures, la présence de cinq Maserati 250F, monoplaces qui brillèrent en F1 de 1954 à 1960, Fangio remportant le titre mondial sur une Maserati 250 F en 1954 et 1957.

La plus ancienne en piste était une Maserati 8C 3000 de 1932 qui est la dernière biplace de Grand Prix. Un petit bijou qui se négocie aux alentours du million de dollars !

Une très belle bagarre en course 2 dans la catégorie en Historic Grand Prix Cars entre les Maserati 250F no 31 et 34 avec un écart final au bout des 16 tours de 3 dixièmes.

La catégorie 2.0L Cup était composé d’un plateau de 26 Porsche 911 dont certaines étaient pilotées par de vielles connaissances ! Peter DUMBRECK, Jérôme BLEEKEMOLEN, Risto VIRTANEN et bien d'autres.

Les plateaux endurances CER1 et CER2 étaient très attendus. Les courses ont tenu toutes leurs promesses.

C’est Armand MILLE qui fit le meilleur temps des essais en CER1 sur une Lola T70. Qualifié en 12 ème position, Frédéric ROUVIER, multiple vainqueur du trophée F3 Historic tour, en pistard rusé pris un très bon départ en empruntant une trajectoire extérieure au premier virage quand ses adversaires privilégiaient l’intérieur ! Il se retrouva ainsi rapidement en 4ème position derrière deux Lola T70 et une Porsche 908/03.

Dépasser la Porsche fut une formalité pour Frédéric ROUVIER, il remontait même sur la deuxième Lola T70, puis commença a baisser son rythme, la Porsche repassant devant. En fait Frédéric ROUVIER était confronté à une boite de vitesse récalcitrante qui finit par se bloquer. Il fut contraint à l'abandon.

Mais sa prestation fut en tout point remarquable. Dommage.

Armand MILLE remporta la course assez facilement.

En CER2, Maxime GUENAT sur une Lola T286 obtint la pole position devant Yves SCEMAMA sur TOJ SC304 et Philipe SCEMAMA sur Lola T600.

Beau mano à mano entre Maxime GUENAT et Yves SCEMAMA durant cette course d’une heure. C'est finalement Maxime GUENAT qui s'impose.

Cette année, on commémorait les 70 ans de la Chevrolet Corvette, et pour l’occasion, 450 Corvette étaient présentes dans l’enceinte du circuit. Leurs propriétaires ont pu parader sur la piste.

Un petit bémol, du fait de la présence en grand nombre des différents clubs Corvette, il n’y avait guère de places pour les autres clubs.

Mais bon ce n’est pas tous les jours qu’on a 70 ans !

Crédit photos : Bruno GAGLIARDI / RACINGSHOOTS



Comments


bottom of page